Le Bénin région par région NORD Collines p. 215 Guide pratique de Dassa-Zoumè. Hébergement : Auberge de Dassa Zoumè, BP 95, au rond-point des routes du nord, tél. 22 53 00 98, groupe Voyageur sarl, chambres avec toilettes et douche, climatisées ou ventilées, camping possible sur le terrain autour de l'auberge, bonne table, cuisine béninoise à la demande, billard, télé satellite. Meilleur marché, Le Cachet, tél. 22 53 02 11. Enseignement supérieur en province – La lettre du Bénin, appelez Dassa-Zoumè p. 218 Guide pratique de Savé. Hôtel Idadu, bar, restaurant, chambres climatisées et ventilées – grâce au raccordement de la ville au réseau national, l'alimentation électrique ne serait plus interrompue. Le conseil des Sages de Savè a rejeté le projet d'ouverture d'un restaurant sur l'une des mamelles. Chaque année, au mois d'août, la Chefferie traditionnelle organise un festival des Arts et Tradition Shabè. p 243 Guide pratique de Savalou. L'Auberge de Savalou, qui appartenait au groupe Voyageur, a été reprise par sa gérante, tél. 22 54 05 24 ; Hôtel Relais Administratif, 10 chambres non ventilées, salle de bains extérieure, restaurant (sous réserve). Borgou & Alibori p. 221 Guide pratique de Parakou. Hôtel Les Routiers, BP 81, tél. 23 61 04 01, bon restaurant, piscine, club, réunions de travail possibles, à la sortie de la ville, parking gardé. Le premier hôtel où je sois descendu à Parakou, voilà unevingtaine d'années. Les enfants ont repris l'affaire, qui tourne bien. Madame Mounié est également vice-consul de France honoraire. L'Hôtel Les Canaris, BP 217, tél. 23 61 11 69, offre un large choix selon le standing souhaité – chambres climatisées ou ventilées, salle de bains et toilettes intégrées ou communes. Faute de mieux, je me suis trouvé à l'aise au Buffet Hôtel OCBN, BP 10, tél. 23 61 11 06, près de la gare. Je me contente de peu, et j'étais trop abruti de fatigue pour être lucide, tant sur la propreté que sur le petit déjeuner. Mais l'accueil a été bon. Noces et banquets à négocier. Hôtel Central, BP 616, tél. 23 61 01 24, Fax : 23 61 38 51 – je n'y suis pas descendu, mais cet établisse- ment est apprécié de certains voyageurs. C'est aussi le lieu de réunion du Rotary Club. D'autres préfèrent l'Hôtel La Princesse, BP 229, tél. 23 61 04 16, que je ne connais pas non plus. Ou bien l'Hôtel La Colombe, tél. 23 61 11 65, que l'on dit bien tenu, et encore Le Majestic, tel. 23 61 34 85 – appartient au même groupe que l'Hôtel Sota, de Malanville. Je n’ai pas connu la Résidence Adélaïde, non plus que Loft Resort Hôtel, 03 BP 33 Parakou. Même chose pour l’hôtel Le Bonheur ou l’auberge Double Zéro Sept... Une dizaine d'auberges et restaurants plus modestes : Mon Petit Père, tél. 23 61 10 57 ; Les Triangles, près de la maison de l'ancien président Maga, bonne table, dit-on… Les groupes pourront loger au Centre Guy Riobé, établissement catholique, cadre agréable, petits prix variant selon les prestations, de la chambre climatisée au dortoir. Des repas sont également proposés. Ce sera mon prochain gîte à Parakou. A une dizaine de kilomètres de la ville, sur la route de Pereré, là aussi le Centre Songhaï propose des chambres, sur son exploitation agricole de l'Atagara, tél. 61 26 24 – pas de ventilateur. Le même aurait des chambres en ville, près de l'aérodrome, avec climatisation et eau chaude. Votre hôtel, pourvu qu'il soit d'un certain standing et pourvu que vous en fassiez la demande à la direction, vous indiquera une agence de voyages, ainsi que l'emplacement de la gare routière. Il vous recommandera un taxi. p. 224 Guide pratique de Nikki. Hébergement. p. 230 Guide pratique de Banikoara (proche du parc du W). Motel Namgourou, BP 1, tél. 23 65 00 60. Je suis tellement abruti de fatigue que je ne prends pas la peine de noter si la chambre est seulement ventilée ou climatisée, mais je me souviens d'huisseries en métal, résonnant au point qu'on se serait cru  dans un pénitencier, s'il n'y avait eu une salle de bains rose, abondamment pourvue en miroirs. Cela pourrait être dans le Middle West américain, ça m'a paru propre... Bref c'est un endroit idéal si vous cherchez un petit matin ailleurs… Pourvu que le temps soit beau. p. 227 Guide pratique de Kandi : L'Auberge de Kandi, tél. 23 63 02 43 – cette auberge n’est plus exploitée par le groupe “Voyageur” et je ne saurais dire si elle a été reprise par un nouvel exploitant proposant des chambres ; Auberge du Carrefour ; Auberge La Rencontre, tél. 23 63 01 76... Les éléphants d'Alfa Kouara : y aller en fin de journée ; affrètement d'un taxi depuis Kandi, à une double condition : qu’il y ait toujours des éléphants dans cette zone et que le secteur ne soit pas sous la menace de “coupeurs de route”, voire de Boko Haram. p. 238 Guide pratique de Malanville. Hôtel-restaurant Rose des Sables, BP 52, Malanville, tél. 23 67 01 25, quelques centaines de mètres avant la ville, rénové, plusieurs chambres climatisées, mais récemment encore l'alimentation électrique y était aléatoire... Projetait naguère d'ouvrir un campement dans le parc du W. Bar restaurant Abere... Les Relais du Soleil. Récent, mais sous réserve, compte tenu de l’insécurité règnant dans la région,  l’Hôtel Sota, 08 BP 891, tél. 97 64 97 48, 25 chambres, de 19.500 à 25.000 F CFA la ch. double (2015), accès à Internet, WIFI, restaurant. Attention ! Depuis 2012, il est fortement déconseillé de vouloir se rendre à Banikoara, Kandi,  Malanville, ainsi que dans le parc du W. Le secteur de Nikki est lui aussi peu sûr. Donga & Atacora p. 245 Guide pratique de Bassila (entre Dassa et Djougou, près de la frontière togolaise). Hébergement, restauration...   Guide pratique de Ouaké. p. 247 Guide pratique de Djougou. Hébergement (2014) : Le Motel du Lac, 23 80 15 48 / 97 54 06 56, 12.000 F CFA ou 15.000 F CFA la chambre, 1.850 F CFA le petit déjeuner, 3.000 F CFA le poulet au four et 3.000 F CFA le pichet de vin – Je me suis bien senti dans cet hôtel ; Auberge la Princesse, 13.000 F CFA la chambre, 1.500 F CFA le petit déjeuner, 5.000 F CFA le dîner – cet hôtel, où j'ai passé une nuit, ne m'a laissé aucun souvenir. p. 252 Guide pratique de Natitingou Je délaisse l'Hôtel Bourgogne (tarif 2016 inaccessible sur Tripadvisor) pour le Kantaborifa, à l'entrée sud de la ville, dans une voie partant sur la droite, tél. 23 82 15 52. Petit prix, (petite) chambre double, sans grand confort, mais tout de même salle de bains et toilettes, climatisation, tv. J'espère qu'on aura maintenant enlevé la toile d'araignée sous le lavabo. La proximité de la grande mosquée vaut au client des appels à la prière très matinaux (réveille-matin épatant lorsqu'on part en safari). Natitingou est située entre des collines. Mieux vaut choisir un hôtel en aval du réservoir et de la retenue d'eau, donc sur la route internationale qui traverse la ville. Quelques hôtels répondent à cette exigence : Hôtel Tata Somba, BP 4, tél. 23 82 11 24 / 23 82 22 00. Groupe des Hôtels Safaris et loisirs Nord-Bénin. Les chambres du Tata Somba ont été réhabilitées, mais je ne saurais vous dire quand. Ce dont je suis certain, en revanche, c'est qu'on se mettra en quatre pour répondre à vos besoins. Ne soyez pas ridiculement exigeant, comme j'ai vu l'être certains clients. Ici on est loin de tout, et si vous ne supportez pas une coupure d'eau, laissez-moi vous dire que votre place n'est pas dans le Nord du Bénin (ni nulle part ailleurs en Afrique, sauf dans les camps luxueux d'Afrique anglophone). Aux dernières nouvelles la piscine était en eau. L'hôtel peut organiser des safaris dans les parcs. D'autant que le même groupe est propriétaire des hôtels de Porga et de la Pendjari, ainsi que d'un campement. Hôtel Bourgogne, BP 130, tél. 23 82 22 40, Mme Oudot, la propriétaire est vice-consul honoraire de France (tél. 90 04 17 55 / 97 90 97 38). La table a toujours la réputation d'être la meilleure de la ville. Lui aussi est en mesure de vous conseiller pour un safari dans la Pendjari. Auberge des Tanékas, à l'entrée sud de la ville, quelques chambres climatisées, certaines chambres en bungalow, très bon marché pour les chambres sommaires du bâtiment central. D'après la direction, il y a aussi un camping gardé – bon accueil, mais le service est lent ; Auberge Bellevue, BP 85, tél. 23 82 13 36, dont le restaurant jouit d'une certaine réputation, chambres ventilées ou climatisée, mais la situation de l'hôtel sur les hauteurs peut entraîner des ruptures d'approvisionnement en eau. Plus trois ou quatre auberges sur lesquelles je ne sais pas grand-chose (propreté, confort, qualité de l'accueil, etc.), si ce n'est par l'agence Bénin Tours ou ARDET : Le Vieux Cavalier (23 82 13 24), chambres ventilées ou climatisées ; Auberge Nekima (23 82 10 46), une chambre climatisée ; Auberge La Montagne, d'un acès difficile, mais bien tenue, tél. 23 82 13 36, 15.000 F CFA la ch. climatisée et 6.500 la ch. ventilées. Enfin, l'Évêché loue des chambres individuelles qui sont propres – dans le nouveau bâtiment. (2014) Hôtel Kaba, à Natitingou, BP 360, tél 23 82 25 25 ; de 6.500 à 10.500 F CFA la chambre single, ventilée. A l'entrée sud de la ville. En 2014, l'hôtel est pratiquement neuf, donc il n'y a rien à redire. Café noir et pain : 1.000 F CFA ; jus de fruit : 500 F CFA ; une dorade akassa : 4.000 F CFA ; un poulet akassa : 2.500 F CFA ; spaghetti : 1.000 F CFA ; bière Béninoise ou jus de fruit : 500 F CFA. Donc des prix très raisonnables. Un après-midi de pluie et de repos, je découvre à la télévision toutes les vertus du Balanites Aegyptaca, aussi appelé le savonnier (l'écorce donne une lessive et le fruit un savon). C'est l'arbre du Sahel par excellence, mais il déborde sur le domaine soudanien. Les feuilles servent à la conception d'une sauce, les enfants sucent l'amande, le bois est utilisé comme bois de feu, il l'est aussi parfois dans la construction, et les branches aux épines dressées protègent des animaux sauvages... Enfin, la liste de ses vertus médicinales est interminable. Agences de voyages. Il y a peu de professions plus instables que celle d’agent de voyages dans l’Atacora, pourtant deux agences à Natitingou me paraissent valables : Benin Aventure, 23 02 00 17 et SafariVision  (Adamou Akpana). Pour ma part, voici comment je procède : à Natitingou je m’enquiers auprès d’un hôtel (Kaba, Tata Somba, Bourgogne...) d’un opérateur. Rendez-vous est pris avec l’opérateur qu’a convoqué l’hôtelier. Cet opérateur est-il un professionnel ? C’est à dire a-t-il une assurance professionnelle ? Quel circuit propose-t- il, en pays Somba, dans la Pendjari ? Son véhicule ? Etc. C’est un peu au petit bonheur la chance, mais dans cette “profession” de circonstance, c’est le bagout qui souvent l’emporte. p. 255 Guide pratique de Kouandé. p. 259 A Koussoukouangou, auberge Le Belvédère, dans un tata. C’est assez sommaire. Je suis repassé en 2010 sur ce site que j’avais connu dans les années 90. La vue était toujours époustouflante, mais il n'y avait ni client ni employé, ce dimanche après-midi. p. 261 Guide pratique de Tanguiéta. L'hôtel-restaurant Le Baobab, BP 54, tél. 23 83 02 25 (16 bungalows, 13.000 F CFA la chambre climatisée de 6.000 à 8.000 F CFA la ch. ventilée), d'un standing très acceptable ; repas sans relief mais sains – 1.500 F CFA l'assiette de spaghettis, et 3.000 F CFA la pintade spaghettis ; Hôtel Yakti, tél. 23 83 03 60, 10.500 ou 20.000 F CFA la chambre, 2.500 F CFA le poulet, 1.300 F CFA le petit déjeuner. Moins de caractère que le Baobab, mais ne m'a pas laissé un mauvais souvenir (il est vrai que mon séjour dans cet hôtel ne date pas d’hier). p. 262 Hébergement dans le village de Boukoumbé : Tata Koubetti Victor, BP 29, tél. 97 35 29 24, 90 04 30 27. Ce tata propose de multiples activités. J'y ai déjeuné sous la frondaison de je ne sais plus quel arbre, dans une ambiance détendue.   Accueil du site Accueil Bénin Préparation du voyage Se déplacer Se loger Se nourrir Le Bénin région par région : Le Sud 1 Le Bénin région par région : Le Sud 2 Le Bénin région par région : Le Centre Le Bénin région par région : le Nord Guide pratique des parcs nationaux (Pendjari, W) Divers, dont actualté politique et économique Addenda Quelque part dans le Nord Le tissage traditionnel, aujourd'hui une activité marginake L'exploitation du coton, l'un des piliers de l'économie (p. 283) Chutes de Tanongou Tata Somba (p. 257) Vue plongeante sur la falaise et le Togo (p. 258) Marché de brousse, sur la piste de Tanguiéta à Kobli (p. 261)