Guides pratiques d'Allada, Covè, Zagnanado, Abomey et Bohicon p. 193 Guide pratique d'Allada. (Booking.com), dont, sur la piste du palais, Royaume Hôtel d'Allada - des chambres climatisées au rez-de-chaussée et au premier, ventilées au deuxième ; prix négociable mais pas moins de 10.000 F CFA pour les climatisées.  En 2016, la route Cotonou-Bohicon ayant été restaurée, je peux enfin retourner à Allada (mais malheureusement le temps manque pour explorer les environs). Allada, l'hôtel  est sur la route du palais ; Je n’ai même pas pu jeter un oeil sur l’hôtel Royal Paradise, Quartier, Govié, BP 251, Allada-Bénin, tel : +229 65 38 91 13 / +229 61 56 31 52 (Bénin), tel : 06 88 63 89 64 (France), contact@hotelroyalparadise.com. Contactez-les pour vous assurer que cet établissement fonctionne. La forêt de la Lama, qui m’avait emballé il y a vingt ans (p. 194), a subi les conséquences d’une exploitation désastreuse. Allada est devenu définitivement le chef lieu du département incluant Ouidah. p. 213 Guide pratique d’Abomey. Plusieurs hôtels d’Abomey et Bohicon sur le site de Jovago. Motel d'Abomey, bungalows, chambres climatisées, salle de bains et toilettes intégrées, night-club, restaurant, à 500 mètres du musée, BP 2168, tél. 22 50 00 75, trois ou quatre tarifs. Je ne connais pas cet établissement. Auberge d'Abomey, tél. 97 89 87 25. Restaurant : chambre simple environ 12.000, F CFA ; un restaurant agréable et de qualité, salade d’avocat 2.600 F CFA, brochette 800 F CFA, bouteille Possotomè 1.300, poulet garni ou filet de boeuf 3.800, un quart de vin 1.500. 2016 : les chambres de l'auberge d'Abomey sont défectueuses et je ne fréquenterai plus que le restaurant. Je n'ai entendu que des louanges sur le restaurant d'à côté, Chez Monique, BP 2227, tél. 22 50 01 68, qui vous ouvrira peut-être une de ses chambres ventilées (avec ou sans douche). Sun City Hôtel, 01 BP 6990, Abomey, tél. 22 10 05 07, 97 83 43 15, 95 09 70 75, 98 07 14 94. Hôtel récent, le seul avantage que je lui vois c'est qu'il est encore ouvert tard dans la soirée. Nous dînons pour 6.500 F CFA + un pichet de vin, potable (5.500 F CFA). Abomey compte une demi-douzaine d'autres établissements, classés une étoile ou non classés, aux chambres de confort et de prix couvrant un large éventail, du plus sommaire (tarifs en conséquence) : Guedevi, tél. 22 50 03 04, dont le restaurant est également réputé ; La Lutta, tél. 22 50 03 43, “basique” ; La Simplicité, tél. 22 50 01 76, justement nommé ; Résidence Marie Josée, tél. 22 50 02 89, dont un des associés, Otis Diogo, pratique la location de véhicules… Enfin je vous rappelle la guest-house Adame, où je retourne par Internet quatre mois après mon passage, pour découvrir que le site dédié ne fonctionne plus. Je vous donne donc, avant d’en savoir plus, le lien facebook. En septembre 2016, j’y loge deux jours (séjour et accueil sympatiques, mais le responsable que j’avais rencontré en 2015 est retenu en France, ce qui ne présage rien de bon pour l’avenir de cet hôtel - d’après ce que je déduis d’une annonce du greffe en de septembre 2014, le conjoint de la propriétaire.  Maquis (p. 25) : On me recommande La Source, tél. 22 50 19 96, sur la route de Bohicon. Mais je ne doute pas que vous en trouverez d'autres. En tout cas, pour mon prochain voyage ce sera le Maquis Delphano, à 200 m de Chez Monique. Plasticiens L’Office du Tourisme d’Abomey et région présente sur son site les plasticiens qui compte à Abomey. Modeste Affama expose en Allemagne ce n'est pas un type qui  fait du bruit, tél (00229) 97 53 22 00/ 95 05 31 86. Il a préféré courir les filles plutôt que faire des études, mais il est porteur d’une réelle force vitale Modeste voudrait être reconnu, je pense pour vendre plus cher. Il le mérite plus que d'autres. Autre artiste rencontré dans la matinée du 28 août : Yves Pedè (lire p. 66), tél. 97 19 57 38, ivapede@yahoo.fr. De loin le plus attachant des artistes que j'aie jamais croisés au Bénin. L'homme qui sourit. Il travaille dans l'esprit de la tenture d'Abomey. C'est à dire que des petites mains cousent sur la  toile les motifs qu'il a lui-même conçus. Acheté une grande tenture qu'il a signée. Je n'ai pas négocié, de sorte qu'il a offert en plus trois petits formats. Le grand format représente la femme (la matrice, cela se voit, puis les qualités idéalisées de la femme syboliséespar des motifs que je n'ai pas retenus - la droiture ou la loyauté, les vertus éducatives, la pattience... Sa place est plus élevée que ce qu'il croit. L’incendie  de sa maison, voilà quelques années (il me dit trente ans de perdus) a été suivi suivi d'un AVC. Le retour de chez Yves Pedè nous offre l'occasion d'une intéressante traversée des quartiers d'Abomey, où plusieurs collectivités familiales se retrouvent le dimanche pour évoquer les questions familiales (ça jacasse fort !). La peinture africaine est à déchiffrer ? Celle d’Yves Pedè est limpide, elle n'est ni absconde ni simpliste. Thomas a relevé le nom d'un artiste dont je ne peux pas transporter les oeuvres, car elles doivent être dans un emballage rigide – je pense qu'il s'agit de Marius Adjagan. Je le retiens car il sait  dessiner... A moins qu’à Abomey comme ailleurs le plagiat ne soit pratique courante. Il m’est présenté par William Adido (tél. 95 56 60 41 / 97 83 50 59, willliamadido@yahoo.fr), qui se présente comme le président d'une association s’attachant à protéger les enfants des rues (Vidohoun). C’est un mentor qui pourra vous rendre service. Adido tient à me présenter Gladys. Je note que l'inspiration y est, mais à mon sens pas la technique. Je passe ensuite chez une vieille connaissance, Eusèbe Adjamale (lire p. 212) avec qui je négocie un masque. Adjamale reste supérieur dans ses sculptures de jardin (en sacs de ciment). Mais ses toiles, sur fond de terre ocre, sont, à mon goût, didactiques - Eusèbe ou l'éternel et lassant discours graphique sur la femme. Je préférerais des odalisques. Le soir Eusèbe nous pilote jusqu'à la guest house Adame. Ses toiles : ça se répète souvent, j'en achète néanmoins une. Guest house Adame ; environ 45 mn d'Abomey. On passe devant l'"hopital de zone" (en fait 25 mn), tel 67 74 12 98. Mon engouement pour cet hôtel (p. 212 du guide papier) n'aura pas tenu. D’ailleurs je ne peux vous assurer qu’il est toujours en activité. Dimanche. Cortège kpodjiguèguè. Une mascarade, mais certains groupes seraient organisés et seraient basés dans des sortes de couvents et pratiqueraient des initiations au sein d’associations intervenant dans les festivités célébrant, par exemple, les funérailles. Ces danses sur échasses sont une découverte pour moi. j’avais pourtant lu quelque chose sur ces pratiques dans la région de Savè - ce que je rapporte p. 218. Ouvrir aussi cet intéressant article d’Africultures, qui nous ramène à Atakpamé, au Togo, dont nous avons vu certains traits originaux (p. 140)... Comme tout se tient !   * p. 213 Guide pratique de Bohicon, l'Hôtel Dako 1er, BP 218, Bohicon, tél. 22 51 01 38 – à l'entrée de la ville –, trois types de chambres, trois tarifs, restaurant. Négociez : les prix sont anormalement élevés et vous obtiendrez un rabais. Cet hôtel n'est pas porté sur le site de Bénin-Tours… Je ne m’y suis pas arrêté depuis des années. Il est vrai que plusieurs hôtels se sont ouverts à Bohicon, ces dernières années. En particulier, à la sortie de Bohicon, route de Covè, l'Hôtel des Princes. Relais Sinnoutin, BP 130, Bohicon, tél. 22 51 10 88, bar, dancing, chambre climatisée ou ventilée. Un restaurant sans chichi où l'on saura vous préparer des plats dans les meilleurs délais, si vous n'êtes que de passage. Le site de Bénin-Tours mettait naguère en avant deux auberges sur Bohicon : La Tranquillité Rénovée  et Mon Repos… Bonne sieste ! Je descends, pour des questions d’accessibilité et de commodité, à l’Hôtel Fifatin, BP 421, tél. 22 11 12 68 / 95 15 75 58 / 90 96 93 28. 6.500 F CFA la ch single ventilée ; 1.500 F CFA le petit déjeuner. Le restaurant est sinistre et vide - ce n’est sans doute pas pour rien. Tarifs : 500 F CFA le jus d'anana ; 700 F CFA le fifa, riz poisson 3.500 F CFA, frites et poulet 3.500 F CFA. * * *                                                            Sur la route de Bohicon à Porto-Novo, à Covè, prendre sur la gauche la route de Naogon (passer devant la gendarmerie, éviter l'embranchement à gauche vers chez Kiffouli (p. 197), + 5 km environ arriver chez le sculpteur Brice Lokossou (tél. 96 53 39 07), qui se souvient m’avoir vendu un masque articulé, naguère (p. 196). Je ne peux lui acheter une nouvelle pièce, faute de place dans mes bagages. Un masque que Brice était prêt à lâcher pour 40.000 F CFA. J’ai le sentiment qu’il ressent la crise. Il me dit ne pas vendre en galerie ou coopérative ou chez des antiquaires, parce qu'ils ne lui laissent plus rien. Mais ce faisant il se prive de promotion. Il me propose de lui suggérer un thème pour un cimier qu'il me livrera plus tard. Mais je ne peux avoir de l’imagination pour lui. p. 71 "Le marché des masques africains" sur Arte, 14.09.2016  Je n'ai pas exactement la même approche. Les auteurs de cette étude ne disent pas que les pièces se renouvellent au fil des cérémonies et que si certaines pièces perdurent c'est parce qu'elles ont prouvé leur force et que la communauté leur est attachée. Mais pour ce qui est des mascarades de jour, l’évolution des moeurs, qui évoluent au Bénin aussi, imposent régulièrement de nouveaux motifs (1). L'engouement occidental, les musées, les enjeux financiers ont figé le marché des “antiquités” africaines : c'est d'ailleurs l'intéret de tous les intervenants de ce reportage (collectionneurs, experts, marchands, maisons de vente aux enchères et même faussaires). Je ne suis pas collectionneur, mais je ne pense pas à l'ancienneté d'une pièce lorsqu'un motif me plaît vraiment. (1) Je vous renvoie p. 134 de Le Bénin. Pour les autres sculpteur, leurs prétentions pécuniaires ont doublé, me dit-on ! Ils ne sont plus à la portée de ma bourse. Les masques gèlèdè que j'ai vus à Lomé sont eux aussi très chers. Dans le même quartier, à Covè Naogon, on me parle d'Egoun Baley ; A Kpoto sculpteur Clément Legbanon (tél. 65 18 21 41), photographié. On s’est laissé embarquer (on se laisse toujours embarquer) par un type qui essaye de se faire passer pour un négociant. * * * Des cimiers de masques gèlèdè vous ne pouvez en faire des miliers qui aient tous du chien. Alors faute d'inspiration et parce que vous devez remplir le réservoire de la voiture et confier le volant au cousin qui a eu son permis de conduire et parce que la famille vous pompe, alors commence le laisser aller et le déclin qui s'ensuivra. Vous vous appelez Dossou, ou Lokossou, et si vous n'avez pas eu le courage de vous retirer au bon moment, de chasser les sangsues du temple (moi, par exemple  !), de vous couvrir de cendre et vous retirer le temps qu’il faut au désert pour vous renouveler... Bon Dieu, c’est ça la vie d’artiste ! Bientôt plus personne ne se souviendra même de votre nom. Quant aux masques articulés qui ont participé à une mascarade, les seuls qui soient véritablement authentiques, les seuls qui aient reçu des coups et des quolibets (l’onction du public), ils ne sortent pas comme ça de la société de masques, du moins s'ils ont eu du succès. Ou bien il faudra attendre qu'on soit passé à un autre sujet de moquerie, un truc autrement croustillant, propre à faire rire les foules. * * * p. 198 Guide pratique de Covè. Motel TG, à la sortie ouest de la ville, 6.000 F CFA la ch simple ventilée, 11.000 F CFA la chambre simple climatisée, 2.000 ou 2.500 F CFA le plat principal ; 1.200 F CFA le petit déjeuner complet. Hôtel La Confidence, 95 95 48 90, 97 12 71 51, sortie est de la ville, 30.000 F CFA la chambre climatisée, 15.000 F CFA la chambre ventilée (en fait à la tête du client), 3.000 F CFA le plat principal. Ile d'Agonvè (p. 198) Excursion dans la campagne vers le lac Aziri. Région marécageuse, habitée par hameaux je ne pense pas à m'enquérir de l'ethnie - vraisemblablement des Nago (Yoruba). Je crois que vous ne regretterez pas cette heure arrachée à votre emploi du temps. Une heure ou bien plus, si affinité. Vous avez le sentiment d'être dans un autre Bénin. De Covè, direction de Kétou. Zagnanado, pont sur l’Ouémé. Puis aller à Agongbodji, tourner à gauche  et à 5 km du goudron l'île d'Agonvè. On m'annonce un sculpteur, Benjamin AHODOMON – sinon l'essentiel de la population vit de la pâche. De 10 à 15 mn de navigation lente et non polluante pour accéder à l'île, dont les habitants vous feront la fête. Ne soyez pas pressé. Vous trouverez un arrangement sur un masque ou une statuette. Je vous recommande de boire abondamment et visiblement dans l'embarcation avant de débarquer sur l'île. Ainsi vous ne blesserez personne en déclinant la boisson qui vous sera rituellement proposée. Il y aurait beaucoup plus que cela à Agonvè, sur le lac Aziri  Je vous recommande ce dépaysement. Malgré la suspicion de choléra pesant en septembre 2016 sur le delta de l'Ouémé. Sur le lac Aziri et l'île d'Agonvè, de passionnantes bribes d'informations. Ouvrez aussi * Sur une dizaine de km, la toute nouvelle route raliant Bohicon à Porto-Novo est trouée, dans le secteur le plus marécageux. Royaume Hôtel, sur la route du palais royal d'Alada  On dit que la famille de Toussaint Louverture était originaire d'Allada Tenture d'Yves Pedè Tenture d'Yves Pedè Tenture d'Yves Pedè Modeste Affama Modeste Affama Modeste Affama Modeste Affama Affama Modeste Affama Tebture d'Yves Pedè Modeste Affama Tenture d'Yves Pedè Motif décoratif sur la nouvelle maison d'Yves Pedè Marius Adjagan ou bien Modeste Affama... Lequel a inspiré l'autre ? Eusèbe et l'une de ses créatures Eusèbe Adjamalè Le jardin d'Eusèbe Eusèbe Adjamalè Brice Lokossou Brice Lokossou Accès au village souterrain d’Agongointo (p. 196) A Covè, dans l'atelier d'un sculpteur (p. 197) Un four dont l'usage est l'objet de différentes interprétations. Personne pour nous donner un tuyau... Abomey, Unik (p. 211), oeuvre de Dominique Zinkpè.  On dit que la famille de Toussaint Louverture était originaire d'Allada Accueil du site Accueil Bénin Préparation du voyage Se déplacer Se loger Se nourrir Le Bénin région par région : Le Sud 1 Le Bénin région par région : Le Sud 2 Le Bénin région par région : Le Centre Le Bénin région par région : le Nord Guide pratique des parcs nationaux (Pendjari, W) Divers, dont actualté politique et économique Addenda Dix minutes de navigation pour atteindre l'île Sculpté à Agonvé A Kpoto, Clément Legbanon Bienvenue à Agonvé