Le Bénin région par région le SUD (2) Porto-NOVO et le Bas Ouémé p. 123 Guide pratique de Porto-Novo    Porto-Novo, c’est encore, pour quelque temps, le patrimoine, dans l’acception figée que nous lui donnons en France. Musée ethnographique Alexandre S. Adande, 1.000 F CFA ; espace culturel Ouadada, 500 F CFA Un choix d’hôtels. Complexe touristique hôtelier Le Palais, tel. 64 20 64 78/79, 202 14 313, 202 14 090, bd Lagunaire. Hôtel Les Ambassadeurs, prix de départ 60.000 F CFA la chambre double, "négociée" 40.000 F CFA, restaurant attaché, Le Gourmet, 64 64 64 10/11, filet de poisson et frite ou brochette de poisson et spaghettis 5.000 F CFA, jus de citron 1.500 F CFA. spaghetti 3.500 F CFA, omelette 2.500 F CFA, verre de vin 3.000 F CFA, expresso 1.200 F CFA, bouteille d’eau 1.500 F CFA. Océan : Motel MGC  4.000 F CFA la chambre ventilée ; 1.000 F CFA l’heure ! Hôtel Dona, 01 BP 95, tél. 20 22 30 52, quartier Houinmé, près du château d'eau. Je suis passé plusieurs fois devant cet hôtel, et attendrai un après-midi de 2006 pour m'y arrêter. On nous sert un poulet rôti avec un délicieux aloko (banane plantain). Je m'avise, un peu tard, que j'aurais pu commander un kpété  (p. 107). C'est un de mes phantasmes, d'un restaurant l'autre à Porto-Novo, de comparer les kpêtê des uns et des autres. Aujourd’hui, dix ans après je ne vous recommanderai plus ce restaurant, tant la réputation de l’hôtel s’est détériorée. Dans la même décennie, je me sentais bien à l'Hôtel Beaurivage, boulevard Lagunaire, à 1500 m à gauche du pont lorsqu'on arrive en ville, BP 387, tél. 20 21 23 99. Le restaurant serait aujourd’hui fermé. Une panne de taxi me fait manquer un autre jour le restaurant de l’hôtel Casa Danza. Près de là, le restaurant Java Promo, place du Gouvernement, en face du parlement, tél 20 21 20 54, 62 43 40 21, 97 71 41 03, 3.000 F CFA la brochette de boeuf ou les spaghetti bolognaises, 5.500 la carafe de vin. A côté, il y a le format au-dessus, notais-je en 2015, où se traitent les affaires importantes - le Casa Danza , qui comporte, outre le très apprécié restaurant, quelques chambres, tél. 20 21 48 12.   Vous pensez bien que Porto-Novo, capitale politique du pays, devait se doter d'hôtels modernes. Ayélawadjè en est un, quartier Tokpa, tél. 20 24 68 39. Je confesse ne pas y être allé. Les tarifs sont sur le site. Dans le même quartier, Ayélawadjè Motel, tél. 20 24 63 18. Un autre hôtel Ayélawadjè à Adjara (même site pour les trois établissements de la même enseigne). Hôtel La Capitale, quartier Akonaboe, tél. 20 22 01 62/20 22 02 87 - je ne le connais pas. Essayez aussi le Queen's Hotel… Mais si vous cherchez un hébergement bon marché, allez plutôt au Centre Songhaï, tél. 20 22 60 92 (pensez à réserver bien à l’avance). En plein centre, vous pouvez aussi profiter de quelques chambres que propose le restaurant Casa Danza. Hôtel Oscar & Henriette, que je ne connais pas - en direction d’Adjara. Quartier Sèdjèko Tchinvié Terrain, 2ème arrondissement de Porto- Novo (BENIN), 01 BP 233 Cotonou, Bénin, tél: 20 22 39 77 / 67 71 00 52, Fax: 20 22 39 77, reception@hoteloscar-henriette.com. Un établissement à Cotonou également. Tous deux louent des voitures. Un autre style : le Musée Da Silva loue quelques chambres climatisées et abriterait un restaurant : ce serait une bonne base pour une découverte culturelle de Porto-Novo et des communes voisines Théophile, mon chauffeur, se démène en coulisse, tel le Chat Botté, de sorte qu'à défaut d'être le marquis de Carabas, je suis le Grand Écrivain qui peut démolir la réputation de votre établissement ou bien y faire affluer la clientèle. On est aux petits soins pour moi.... Restaurants. Si votre estomac est moins délicat que votre porte-monnaie, allez à l'Hôtel Touristique La Détente. Java Promo, tél. 20 21 20 54, place de la République (en face de l'Assemblée), où l'on servirait des mets européens et béninois. Je ne suis pas non plus allé à la Casa Danza, tél. 20 21 48 12 (quelques chambres, un service très lent, me rapportent des amis, mais peut-être était-ce un mauvais jour, hors débat parlementaire)… En réalité, je ne suis toujours pas en mesure de vous indiquer un restaurant, voire un "maquis", proposant l'un ou l'autre plat de la riche gastronomie portonovienne. On me parle encore du Toffa 1er, des maquis Katchi, Salsa, Chez Mahi (au delà du musée d'ethnographie), d'un restaurant dans le Jardin des plantes… Ce sera votre part de recherche personnelle, si l'expérience vous tente. On peut aussi tâter du restaurant de la galerie d'art Collection d'Afrique, proche de la place Jean Bayol – on ne précise pas cuisine portonovienne, mais c'est vraisemblable – et plus excentré, le restaurant du Centre Songhaï, tél. 20 24 60 92, avec mets africains. Aller aux villages Aguégué (p. 120) : embarcadère de Djassin. Prix à discuter âprement – pirogue collective ou pirogue individuelle. Je vous recommande de confier à votre hôtel l'organisation de cette excursion. Visite du Centre Songhaï. De ¾ d'heure à une heure, 500 F CFA, du lundi au samedi midi, de 8 h 30 à 10 h 30 et de 15 h 30 à 17 h. Gares routières : l'une proche du pont de la lagune, l'autre sur le boulevard de Ceinture, direction Adjara. Et partout, les motos-taxis (il n'y a pas si longtemps, vélos-taxis). Cybercentres : à la bibliothèque nationale, à l'EPA, jpn@epa-prema.net, ou encore au Centre Songhaï. p. 126 Adjarra, musée des masques   p. 130 Gèlèdè : un site intéressant parmi d’autres. p. 135 Guide pratique de Pobè. Deux chambres de passage à l'Escale (sous réserve). p. 144 Guide pratique de Kétou. Un hôtel-restaurant La Confidence, environ 12.000 F CFA la chambre climatisée, restaurant. Résidence Céline Hôtel, tél. 20 25 36 36, 20 25 33 44, 94 99 53 53, residcel@yahoo.fr Tarifs (2014) : le jus ananas 500 F CFA, le filet couscous 6.000 F CFA, le petit déjeuner simple 1.500 F CFA, la bouteille d’Aquabel 1.000 F CFA, le poisson braisé spaghetti 3.000 CFA, la ch double 37.000 F CFA + petit déjeuner 1.500 F CFA / personne En principe, donc, vous ne resterez pas sans hébergement à Kétou, mais rien ne vous interdit de vous le faire confirmer à Porto-Novo. On signale aussi une Auberge de la Cité, à petit prix. Dans un restaurant, dont j’ai perdu les coordonnées, nous dînons en 2015 : poulet frites 2.000 F CFA, couscous poulet 2.000 F CFA, poisson pommes sautées 2.500 F CFA, poulet pommes sautées 3.500 F CFA. Guide pratique de Ouidah et du bas Mono  p. 167 Guide pratique de Ouidah. On consultera essentiellement le site de l'office du tourisme. Les hôtels poussent, de Cotonou à la frontière togolaise, le long de la route Inter-États. A Ouidah : Gbena (tél. 21 34 12 15), qui est là depuis des années et Auberge PAMMF, BP 197, tél. 21 34 10 30 (tous deux sont excentrés, surtout PAMFF, au nord de la route Inter-États). On parle beaucoup d'Oasis Hôtel, en ville, BP 24, et de son restaurant, tél. 21 34 10 91. Encore meilleur marché, mais assez "basique" : l'Auberge Oriki, tél. 21 34 10 04 et Edelweiss Les Retrouvailles. Un hôtel de vacances sur la plage, après Djébadji, a récemment vu le jour, les problèmes fonciers ayant été résolus – dans le Sud Bénin, la propriété de la terre est fréquemment indivise entre les membres des collectivités familiales. Il s'agit de L'Auberge de la Diaspora (sous les cocotiers de la plage), autrement appelée Le Jardin Brésilien, tél. 21 34 11 10, paraît-il envahi par les yovo le week-end – chambres ventilées ou climatisées, restaurant. J'y suis passé trop vite, mais je n'ai eu que de bons échos. Toujours sur la plage,la Casa del Papa, à 7 km de piste en direction de Grand Popo, plus confortable mais plus cher que le précédent (fermeture annuelle du 15 juin au 15 juillet ?). Sur la plage, un Djegba Hôtel que j’avoue ne pas connaître. (2014) Hôtel La Mariella, on ne détaille pas les prix : deux chambres simples : 40.000 CFA ; deux petits-déjeuners : 3.000 CFA ; trois déjeuners : 19.600 CFA ; 3.000 ou 3.500 FCFA le plat principal (brochettes, poisson, poulet...) * Le 3 septembre 2016, je retrouve mon ami Paulin (p. 167). Il a planté des papayers, des goyaviers. Il a  l’intention, me dit-il, de compléter avec des cocotiers et peut-être un élevage de caille. Son adaptilité,  sa réactivité font mon admiration. [... ] Il croit  à une seconde chance de Zinsou, s'il se pénètre des réalités du Bénin. Il le félicite aussi  d'avoir reconnu immédiatement sa défaite et ainsi de n'avoir pas envenimé les choses entre le camp de  Boni Yayi et celui de Talon.  * En ville, plusieurs restaurants, comme Côté Pêche, quartier Brésil, tél. 97 46 43 79, sur la route des Esclaves. Sinon je ne connais de restaurant que des restaurants d’hôtel. p. 172 Guide pratique de Possotomè et du lac Ahémè. Village Ahémè (à Ouassa-Tokpa), tél. 22 45 02 20. J'y ai passé une nuit il y a longtemps et je ne peux malheureusement me prononcer sur la qualité des services aujourd'hui. Bungalows climatisés, salles de bains et toilettes intégrées, cuisine africaine ou européenne, activités culturelles. Mais la région s'est équipée depuis de plusieurs établissements de différentes catégories : de l'auberge  Chez Théo, chambres climatisées avec bains, jusqu'au Camping, qui a la meilleure réputation. Tous n'ont pas le même talent à communiquer que Gautier Amoussou (Eco-Benin, qui amène des touristes ici aussi, les loge dans son gîte ou au camping). p. 171 Guide pratique de Comè (km 67 de la route Cotonou-Lomé). Trois hôtels signalés par la Direction du Tourisme. L'Hôtel Mandela, BP 143, tél. 22 43 01 58, dont je me demande dans mon cahier de route combien de temps il tiendra. Une étoile, paraît-il (classement administratif), de même que le Motel Idéal, tél. 22 43 01 53, ou que le Motel Temps en Temps (pas de téléphone…). p. 175 Guide pratique de Lokossa. Hôtel de l'Etoile Rouge, BP 17, tél. 22 41 12 30 – sous réserve : chambres climatisées ou ventilées, club. Je trouve de plus, sur Internet, un hôtel La Madeleine. p. 176 Guide pratique d’Azovè. Deux hôtels, dont l’Hôtel Immaculée. Grand Popo 15 h, retour de la pêche. Le filet est plein, mais les pêcheurs ne se laissent pas les photographier. Je ne sais même pas si ce sont des Hula, des Oueda ou des Ghanéens. Je ne connais pas non plus leur technique de pêche : ont-ils entouré le banc de poissons avec plusieurs pirogues. Je crois que c'était plutôt une pêche à la senne. Le filet a été tiré sur la plage. En tout cas il ne s'agit pas de pêche pélagique. p. 189 Guide pratique de Grand Popo – Prix 2014. Je vous recommande le site de la municipalité. Si vous allez à Grand Popo réservez la veille dans une gare routière de Cotonou – taxis de brousse. Pareillement, si l'on sent que vous êtes pressé de rentrer sur Cotonou, vous serez carrément truandé – c'est ce qui m'est arrivé et c'est pourquoi je ne peux vous indiquer le juste prix de la course. Cinq cents mètres environ après le cimetière, l'Auberge de Grand Popo. Lire p. 189. Chambres climatisées ou ventilées, avec toilettes et douches ; emplacements abrités du soleil pour les tentes ou camping-cars, avec accès à des sanitaires ; une piscine pour enfants. L’Auberge est le siège de la Société Voyageur Sarl, propriétaire d’autres établissements dans le pays, BP 6 Grand Popo, tél. 22 43 00 47 / 64 16 64 36 voyageurbenin@yahoo.fr La réception de l'Auberge a son propre téléphone portable, il s'agit du (229) 64 16 64 36 ; les réservations hôtelières ainsi que les renseignements touristiques et les locations de matériel (VTT, motos, etc...)  peuvent être traités à l'adresse : stephane.voyageur@yahoo.fr Vous pouvez joindre Stéphane, responsable tourisme et location également par téléphone sur son portable (229) 94 62 09 09.  Un charme particulier à Guy Catherine et aux équipes qu’il a formées, des prix modérés, compte tenu de la qualité du service – beignet 2.800 F CFA, salade d'avocat 2.800 F CFA, filet de poisson 3.800 F CFA, bière 1.000 F CFA, 1/2 vin rouge 3.000 F CFA, jus d'ananas1.000 F CFA, ananas 800 F CFA, poulet grillé 3.800 F CFA, Possotomée 1.300 F CFA. Logis (deux grands lits en duplex) : 23.500 F CFA, le petit déjeuné 2.000 F CFA (2014). Je suis retourné plusieurs fois à l’Auberge de Grand Popo, avec un plaisir égal à celui que j’éprouvais dans les années 90. L’auberge vous indiquera le guide susceptible de vous emmener en pirogue ou en pinasse à la Boca del Rio, avec pique-nique (3-4 heures). L'hôtel-restaurant Saveurs d'Afrique, entre le cimetière et l'Auberge : pas de plat simple, comme des spaghettis, que l'on choisit lorsqu'on veut se caler quelque chose dans le ventre. Mais une gastronomie  s’appuyant sur les ingrédients locaux. Tarifs 2010 : 1.500 F CFA le petit déjeuner ; 3.500 F CFA le barracuda aux frites de tarot, la côte de porc, le sauté de bœuf ou les gambas ; 2.000 F CFA la carafe de vin rosé ; 1.200 la crèpe ; 1.000 F CFA la bouteille d'eau minérale et 500 F CFA le café. Le tam-tam n'est pas toujours très bon, le soir au dîner. Avantage de Saveur d'Afrique : deux grandes chambres ventilées, mais peu de lumière – entre 15.000 et 18.000 F CFA, il y a plusieurs années. Située à l'ouest du village, toujours sur la plage, l'Auberge Awalé Plage, BP 29, tél. 22 43 01 17. Je ne m'y suis pas arrêté ; c'est de ma seule faute, et je ne peux donc vous donner un avis personnel sur cet établissement qui a lui aussi ses accros. On annonce par ailleurs deux hôtels : Ganna Hôtel, à hauteur de la place Nonvitcha, tél. 93 29 37 30 (31.500 F CFA la chambre disposant d'eau chaude, sinon 27.500 F CFA) ; Hôtel Bel Azur Bénin ; j'aurais plus d'attirance pour La Maison Blanche, tél. 95 93 41 25 / 00 33 6 67 86 64 00, dans le même quartier (de 15.000 à 25.000 F CFA la ch. ventilée). On découvrira aussi sur le site de Grand Popo, Le Bercail, L'Étoile de mer, que je ne connais pas mieux, quelques petits restaurants faisant parfois boutique d'art et d'artisanat. Un ami me recommande avec beaucoup de chaleur un restarant en ville, le Boca del Rio. Une petite base navale, dont les employés effectuent des patrouilles terrestres, procure un sentiment de sécurité. Maisons et bungalows à louer au mois : 150.000 F CFA, 120.000 F CFA + électricité. Appeler le 00 229 95 45 50 20 et les agences. Questions à poser : vue sur l'océan ? climatisation ? eau courante ? etc. Vous trouverez les coordonnées d’un loueur de maison ou appartement meublé sur le site de Sonnenblume. Achat de terrains à bâtir : plage à partir de 5.000.000 F CFA et non plage à partir de 3.000.000 F CFA – non compris les frais d'agence, les taxes, etc. Mais je vous déconseille d'investir dans un bien foncier ou immobilier, en raison de l'incertitude juridique règnant encore au Bénin. Divers : un zémidjean de Grand Popo, 4.000 F CFA pour deux heures avec multiples arrêts. Excursions à la Boca del Rio : les guides ne sont pas tendres entre eux. Voilà quelques années j'étais satisfait de Mathias-Lokovi, 45.000 F CFA pour le grand jeu à quatre dans une pinasse, où cinq personnes tenaient à l'aise. Un autre Mathias multiplie les activités autour de son restaurant La Sirène. Naturellement tout ce monde se tire dans les pattes, et de petits jeunes poussent par derrière… p. 148 Il y avait naguère un motel plutôt "basique" à Hillakondji – Mais attention, Hillakondji, frontière avec le Togo, est à environ 20 km de Grand Popo, puisque la route internationale emprunte ici le cordon littoral, qui est béninois. On annonce en la sortie de terre de plusieurs hôtels entre Grand Popo et Hilakondji. Où il y avait des vaches de la cocoteraie, il y a aujourd'hui des “Tropicana” et des “Beach Quelque Chose”. p. 184 Avlo, hébergement, consultez le site ecobénin, sur lequel vous naviguerez. Avlo désigne plusieurs hameaux : un hameau sur la rive gauche (on y aperçoit en aval la Boca del Rio), un îlot (son vrai nom est Oriwi) où l’on extrait le sel (p. 184) et enfin Avlo Plage, sur le littoral. Avlo Plage, trois bungalows et, me dit-on, parfois des touristes. Divers : petit tour (mangrove Hèvè) 2 h, 20.000 F CFA ; grand tour, jusqu’à la Boca del Rio 35.000 F CFA (p. 183). Dépôt pharmaceutique, tél. 97 49 98 24 / 95 84 30 47. p. 189 Extension sur Lomé. Ne croyez pas qu’il soit simple de franchir la frontière Bénin-Togo. On s’attendrait à ce que les choses se passent rapidement, entre deux pays de l’Entente. Pas vraiment. Le 31.08.2016, à Lomè, Hôtel ONOMO, 55.000 F CFA la chambre standard, simple ou double, après remise,  2015, déjeuné à la Véronica Guest House, bd du Mono 08 BP 80212 Lomé, tél. (228) 22 22 69 03 / 07.  Je note « prétentieux et médiocre », mais ce n'est pas le souvenir que j'en garde aujourd’hui. D'autant  que les prix sont dans les normes : 5.000 F CFA le plat principal (une daurade braisée), comme partout,  2.000 F CFA le verre de vin ou l'eau minérale, et 58.000 F CFA la chambre. Excentré, à l'est de la ville.  Il y a sans nul doute beaucoup mieux à Lomé, mais le Togo n’est pas l’objet principal de mon ouvrage.  Il faudra que je revienne à Lomé, où je n'étais pas retourné depuis une vingtaine d'années !  M. Sambo Bassirou, 228 90 04 04 95, galeriesambo@hotmail.com / samaze2010@gmail.com. .  J'acquiers une statue : visage de femme doté de cornes de bélier. Je ne crois pas que M. Bassirou soit  féru d’ethnologie, mais il me dit que cette statue était envoyée au fiancé pour qu'il s'imprègne du visage  de sa promise. Je ne le crois qu'à moitié, mais le visage et son association aux cornes de bélier, tout cela  me plaît.  A Benin City, ex Edo, le bélier est à l'égal de la panthère honoré et symbole royal. Site.        Acheté un masque-ventre, en face de l'hôtel Sarakawa, à la galerie Missiaka Moussa, tél. (00228) 90 04  08 26 / 99 56 99 14 Lomé, galeriemissiaka@hotmail.com/ Ce masque-ventre est de facture  contemporaine. Son esthétique m'a plu.   L’antiquaire me présente par ailleurs un bocio (note p. 50) que l'on aurait dit arraché sans ménagement.  Un rang de perles autour du cou.  Rien acheté à la galerie voisine Missiaka Arts Africains, "Consultant en arts africains", BP 81486 Lomé  90 04 08 26 / 99 55 99 14, galeriemissiaka@hotmail.com  Les deux galeries d'art contemporain que je vous présente p. 190, sont semble-t-il fermées, ou bien elles  ont déménagé.  Accueil du site Accueil Bénin Préparation du voyage Se déplacer Se loger Se nourrir Le Bénin région par région : Le Sud 1 Le Bénin région par région : Le Sud 2 Le Bénin région par région : Le Centre Le Bénin région par région : le Nord Guide pratique des parcs nationaux (Pendjari, W) Divers, dont actualté politique et économique Addenda Musée Sènou Adandé Dans les coulisses du Musée Adandé Ouidah, sur la route de l'Esclave (p. 164) Grand Popo, sur la lagune, devant la mangrove (p. 185) Ouidah, l'escale du Retour Sur la route de Sagon Grand popo, sur la lagune Ouidah, sur la route des Esclaves Eglise de Sagon (p. 146) Ouidah? Au bout de la route de l'Esclave, la porte du Non-Retour (p. 164) Grand Popo, sur la lagune Grand Popo, retour de pêche Eglise de Sagon (p. 146) Grand Popo, enceinte d'un temple Lomé, masque-ventre yoruba 2016, Lomé, chez un galeriste (p. 189) Lomé, rayonnage d'antiquaire Lomé, rayonnage d'antiquaire Lomé, chez Sambo Bassirou Lomé, rayonnage d'antiquaire